Retour sur le groupe d'échanges Espace Parents du 3 février

La soirée échange du 3 février 2011 à l'Espace Parents (maison du Bief) a été riche, même si seulement 4 parents y ont partitipé. Voici un compte-rendu suivi de la conclusion de Thierry, l'animateur multimédia qui participait au débat.

 

Intervenants :

  • Virginie Rosnarho, éducatrice spécialisée, Service Médiation de la ville de Lamballe
  • Thierry VILFROY, Animateur multimédia, P@T / Cyberbase de Lamballe

 

Participants : 4 parents.

 

Pour lire la suite, cliquer sur le titre de l'article ou sur le lien "plus d'infos" pour en afficher l'intégralité

Résumé (non exhaustif) des discussions :

L'essentiel des débats du début de soirée a tourné autour des réseaux sociaux. Les principales interrogations des parents présents :

 

  • Comment configurer les réseaux sociaux pour les sécuriser au mieux ?
  • Quelle est la part de l'espace « public » et de l'espace « privé ?

Durant cette partie des échanges les parents découvrent avec étonnement pour certains que Facebook est propriétaire des éléments que nous y déposons. De la même façon ils apprennent comment se définit dans les réseaux sociaux la notion du privé (communication via messages privés) et du public (toute autre forme de communication). Plus précisément que ce qui est définit comme accessible à "mes amis" et aux "amis de mes amis" ne relève pas de l'espace privé.

 

Corollaire importante : nous sommes responsables légalement des propos tenus sur ce type de réseaux ou sur les forums et pouvons être poursuivis éventuellement en cas de menaces d'insulte et de diffamation, voire licenciés au titre du non respect du contrat de travail (qui stipule que l'employé ne peut publiquement tenir des propos négatifs à l'encontre de son employeur).

 

Ces éléments vont nous entraîner sur une autre piste de questionnement. Souvent les enfants (voire les parents) considèrent les réseaux sociaux comme un espace privé, un peu comme un journal intime auquel leurs parents ne doivent pas accéder. Notion qui prévaut même si d'autres tiers (amis, connaissances) le peuvent. La méconnaissance des règles d'usage leur échappant souvent, ils n'ont pas toujours conscience du fait que par le réseau des "amis de mes amis", cet espace loin d'être privé est en fait accessible à un très grand nombre de personnes

 

Note : il existe d'ailleurs une carte qui dessine le réseau "mondial" des "amis des amis" sur facebook. Elle nous montre bien comme nous pouvons par ce biais faire le tour de la planète facebook.

 

De nombreuses questions sont ici soulevées :

Comment contrôler nos enfants ? Doit-on seulement le faire ?

Quels sont les moyens pour ce faire (contrôle parental, contrôle des horaires, surveillance des historiques de conversation, etc.)

Comment communiquer avec eux à l'égard de leur responsabilité morale et/ou pénale ?

 

Nous aborderons aussi internet comme espace de rencontres. Bonne ou mauvaises car internet permet de rencontrer de nombreuses personnes et rien ne garanti de la « qualité » de ces dernières. A la fois espace d'ouverture (je peux rencontrer des gens qui ont les même intérêts que moi, qui m'ouvrent vers de nouveaux centres d'intérêts), de sociabilisation (je peux faire de nouvelles rencontres qui ne s'arrêteront pas au "premier regard", voire de secours (nous évoquerons le cas de personnes dépressives ou suicidaire qui y auront rencontré celui ou celle qui les aidera à le surmonter), internet et ses réseaux sociaux peuvent aussi devenir un puissant piège (je ne m'intéresse plus qu'à mes réseaux virtuels au détriment de la vie réelle. Notions de "geek", de "no-life" et d'"IRL"), accès à des contenus choquants (pornographie, racisme, violence,...), rencontres négatives (pervers ou manipulateurs) et aussi espace de "libération" dans lequel je vais adopter une posture systématiquement agressive, menaçante, cynique et/ou insultante (illusion d'être anonyme, internet devient un exutoire à mes frustrations, mes angoisses, phénomène de bandes menaçant des élèves ou des personnes via l'espace internet ou encore organisant des "combats" parfois armés entre factions ou dans le but de les filmer. Notion de Happy slapping).

 

Un grand nombre de questions viendront ponctuer cette partie de la discussion :

  • Comment réagir en cas de menaces ? (mon enfant est menacé, mon enfant est "agresseur")
  • Suis-je responsable ?
  • Comment faire pour protéger mon enfant d'éventuels pervers/agresseur ?
  • Quelle est la fiabilité des logiciels de contrôle parental ? Comment les installer ? Comment s'assurer que mes enfants ne les contourneront pas ? Comment fonctionnent-ils ?
  • Que dois-je faire si mon enfant est la cible/victime d'un pervers ?
  • Quelles recommandations pour lui éviter de se faire piéger ?
  • Que faire face à la dépendance ? Comment aborder le sujet ? Comment la déceler ? Vers qui me tourner ?

 

Nous aborderons également Hadopi et le téléchargement. Beaucoup de méconnaissance et d'incompréhension. En effet les parents ignorent ce qu'est Hadopi, ils pensent à une loi mais pas à une institution. De même les parents ignorent parfois tout du téléchargement et sont surpris d'apprendre que sans le savoir ils téléchargent ou laissent leurs enfants télécharger illégalement. Megaupload (pour ne citer que celui-là) est l'exemple type d'un site où l'on paie pour télécharger et où l'on croit que ce faisant on peut télécharger légalement. Ce qui est totalement faux. Pareillement les enfants, de plus en plus jeunes téléchargent et s'échangent un très grand nombre d'information relatives aux usages d'internet... et à leur contournement ! Comment se débarrasser des indésirables ? Comment télécharger sans se faire attraper ? Etc.

 

Beaucoup de questions encore :

  • Comment savoir si l'endroit où je télécharge est légal ?
  • Comment savoir si je télécharge illégalement ?
  • Comment savoir si mes enfants téléchargent légalement ou illégalement ?
  • Comment les en empêcher, les contrôler ?
  • Comment aborder le sujet ?
  • Qu'est-ce que Hadopi au juste ? Comment çà se passe ?

 

Pour finir et en guise de conclusion, nous évoquerons rapidement l'information sur internet (cf. annexe ci-dessous) : mise à disposition d'une documentation de base sur le langage technique, sur les codes et usages d'internet, sur les "SMS" et le langage hérité d'internet (et de la téléphonie). Les parents se montreront très intéressés par ces documents, en particulier celui concernant les "codes" et langages d'internet afin de décrypter ce que se disent (ou leur disent) leurs enfants.

 

Nous aborderons aussi cette nouvelle façon de pratiquer l'internet qui est entrain de se formuler : via les téléphones portables avec tous ces mêmes dangers (et même plus) qui vont s'y déplacer. Ce sera probablement l'essentiel des prochaines discussions car de plus en plus de jeunes possèdent leur téléphone portable et ont accès à internet par ce biais.. sans aucune forme de contrôle, ni de limite. Avec toutes les nouveaux usages et dérives que cela peut engendrer (possibilité de piloter son pc via le portable, mais aussi possibilité d'être géolocalisé par exemple).

 

Nous nous sommes efforcés de nous tenir loin de considérations moralisatrices, diabolistes ou angélistes pour rester dans le concret et la réalité des usages et faits, laissant à chacun sa part d'opinion personnelle sur ces questions.

 

 

Conclusion personnelle :

 

Cette séance me confirmera que beaucoup de parents oscillent entre résignation et volonté de rester à flot et conserver un minimum de contrôle face à ce déferlement technologique, les parents expriment le plus souvent leur désarroi et leur incapacité à suivre un mouvement qui les dépasse.

 

Les conséquences sont un décalage de plus en plus flagrant entre les générations, une perte de contact et des parents qui se retrouvent "responsables" moralement et légalement d'usages (que ce soit ce de leurs enfants ou même les leurs) dont ils ne comprennent pas pleinement les tenants et aboutissants. Où se situent les nouvelles frontières ? (entre légal et illégal ; entre permissif et intrusif ; entre responsabilité et abandon ; etc.) Où et comment se former et s'informer ?

 

Il y a là un terrain de réflexion et piste d'orientation pour nos structures (P@t / Cyberbase / Espace Parent, etc.), pour nos ateliers (formations aux nouveaux outils, sensibilisation aux codes, aux usages, au droit, etc.) et rencontres et mise en place d'une documentation/information simple d'accès et disponible.

 

Thierry Vilfroy, animateur Cyber-base / P@T Lamballe Communauté,

Février 2011

 


Conférence

"Internet et ses usages, un nouvel enjeu d'éducation"

Mardi 22 février à 20h30, Cinéma de Penthièvre LAMBALLE

Sur les mêmes sujets, ne manquez pas la conférence du 22 février, toujours dans le cadre de @ttitudes 2.0. Cliquez ici pour en savoir plus.

Annexe

Liens pour s'informer / se documenter
Voici une copie du courriel envoyé aux participants désireux de s'informer / se documenter. Ce sont les sites (et pages) qui m'ont servi à préparer mon intervention et à la documenter.
annexe-groupe-echanges.pdf
Document Adobe Acrobat 39.2 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    attitudes-numeriques (vendredi, 18 février 2011 11:52)

    N'hésitez pas à laisser vos commentaires pour continuer l'échange !

  • #2

    syspocket (dimanche, 20 février 2011 23:28)

    Pour surveiller tout ce que fait l'enfant sur l'ordinateur (internet compris), sans être trop intrusif,
    il existe un nouveau logiciel : SuperVigil : http://www.supervigil.com
    Le logiciel permet également de limiter le temps passé sur l'ordinateur.
    Chaque jour vous recevez dans vos boites emails, le rapport d'activité de chaque enfant.
    Ce rapport est très complet.
    Le logiciel est gratuit pour une utilisation personnelle.